L’Ethereum, la blockchain qui a permis les contrats intelligents et qui soutient une bonne partie du web 3.0, passe au proof of stake. Ce changement de mode de consensus, appelé «fusion», interviendra probablement le 15 septembre. Jusqu’à présent, ce mécanisme de vérification des informations déposées sur la blockchain a reposé sur des calculs mathématiques complexes. Le premier utilisateur qui trouve la solution, grâce à de puissants ordinateurs, reçoit une récompense en cryptomonnaie. Mais ce fonctionnement, dénommé «preuve de travail» (proof of work en anglais), consomme d’importantes quantités d’énergie.