Greubel Forsey entend se donner une vision stratégique plus claire. Le conseil d’administration de la manufacture chaux-de-fonnière de haute horlogerie a annoncé vendredi la nomination d’un nouveau directeur en la personne d’Antonio Calce, bien connu dans la branche pour avoir dirigé Corum de 2007 à 2015, puis Girard-Perregaux (Kering) jusqu’en 2018. Les tâches opérationnelles étaient auparavant assumées par un directoire.

Son rôle sera de renforcer la marque, qui a connu quelques difficultés cette année. Avec sa société sœur Complitime, spécialisée dans la fabrication de mouvements, elle s’est séparée d’une douzaine de collaborateurs fin juin. Contacté par Le Temps, Antonio Calce confie que «2020 est une épreuve pour toute la branche». Mais il relève qu’au vu de la situation Greubel Forsey est parvenue à limiter les dégâts, notamment grâce à son positionnement sur un secteur de niche.