Le groupe français Accor a de grandes ambitions sur le marché suisse: la chaîne hôtelière envisage d’ouvrir entre 30 et 40 établissements d’ici les deux prochaines années. «La Suisse est un marché très intéressant pour nous et nous sommes toujours à l’affût d’opportunités intéressantes permettant de mener le développement stratégique de nos marques», a indiqué à AWP une porte-parole, confirmant de récentes annonces parues dans CH Media.

Parmi la quarantaine d’hôtels, 10 à 15 devraient être de nouvelles constructions, selon les estimations du groupe. Aucun détail sur le budget de cette expansion n’a été communiqué. Les investissements projetés en territoire helvétique seront diversifiés: «notre portefeuille continuera d’inclure des destinations urbaines et de loisirs». Au printemps, le groupe Accor a ouvert le Swissôtel Bern Kursaal et en septembre suivra le Mövenpick Hôtel de Bâle. Côté loisirs, le groupe prévoit l’ouverture d’un hôtel Mövenpick Resort à Savognin en 2023.

Lire aussi: Symbole de la prospérité suisse, le Swissôtel de Zurich ferme

Compenser la baisse du tourisme d’affaires par le coworking

Le tourisme urbain et le tourisme d’affaires ont été les grands perdants de la pandémie, mais les destinations de loisirs ont profité d’une solide demande de la part des clients autochtones. Cela continuera d’être le cas à l’avenir, dans une moindre mesure toutefois qu’en 2021, remarque la porte-parole.

Le tourisme d’affaires devrait se reprendre d’ici 2023, espère-t-elle. «Pour compenser le déclin permanent dans ce secteur, nous lançons de nouveaux concepts, comme Wojo», qui propose des espaces de travail partagés. Le groupe a l’ambition de devenir le leader européen du secteur, avec 1200 espaces de coworking prévus en Europe d’ici trois ans.

Lire aussi: Andreas Züllig, président d’HotellerieSuisse: «Ce n’est pas juste de dire que l’hôtellerie n’a rien fait ces dernières années»