Chimie

Le groupe bâlois Clariant va fusionner avec l’américain Huntsman

La fusion des deux groupes donnera naissance au nouveau «champion de la chimie». Sa valeur avoisinera 20 milliards de dollars. «C’est la transaction parfaite au bon moment», selon Hariolf Kottmann, directeur du groupe bâlois

Le groupe bâlois de chimie de spécialités Clariant veut fusionner avec l’américain Huntsman pour créer un nouveau «champion de la chimie» appelé à peser quelque 13,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires, a-t-il annoncé lundi.

Les conseils d’administration des deux groupes ont approuvé à l’unanimité un accord définitif pour ce mariage entre égaux, a indiqué le groupe dans un communiqué, précisant que l’opération se fera entièrement en actions.

Objectif fin 2017

Le nouveau groupe, dont la valeur avoisinera 20 milliards de dollars, aura son siège social en Suisse, à Pratteln, dans la banlieue de Bâle, tandis que la direction des opérations restera au Texas. Les deux sociétés espèrent réaliser la transaction d’ici la fin de l’année, sous réserve d’avoir obtenu les autorisations nécessaires.

Ce rapprochement doit permettre de réduire les coûts opérationnels et d’améliorer l’approvisionnement, avec quelque 400 millions de dollars de synergies visées au niveau des coûts annuels. «C’est la transaction parfaite au bon moment», a déclaré Hariolf Kottmann, le directeur général de Clariant, cité dans le communiqué.

Hariolf Kottmann se verra confier la présidence du conseil d’administration de la nouvelle entité tandis que Peter Huntsman, l’actuel PDG de Huntsman, en prendra la direction. La société, qui sera renommée HuntsmanClariant, sera cotée à la fois à la bourse suisse et à la bourse de New York.

Publicité