Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Andrew Gordon, directeur général d’Eldora.
© JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Restauration

Le groupe Eldora rassemble ses activités de traiteur

Le spécialiste de la restauration de collectivités en Suisse romande investit désormais dans le service traiteur. La société anonyme Eldora Traiteur, active depuis le 15 janvier, ambitionne de devenir le nouveau leader en la matière

Quatre sociétés aux identités différentes mais appartenant à un même groupe et œuvrant sur un même territoire, voilà qui commençait de faire beaucoup. Trop même, selon Eldora, l’entité propriétaire.

«Les sociétés se faisaient de la concurrence, les clients ne savaient plus vers qui se tourner… Cela prêtait vraiment à confusion», a expliqué jeudi Andrew Gordon, directeur général, lors d’une conférence de presse à Coppet (GE). Décision a donc été prise de rassembler ces quatre sociétés anonymes – Régéservice, Philippe Chevrier – Le Traiteur, ExpoGourmet et Beaulieu Restauration, sous une même raison sociale: Eldora Traiteur. Pour l’heure, cela concerne 26 collaborateurs.

Sous cette nouvelle bannière, Andrew Gordon entend s’imposer dans le secteur de la restauration événementielle, après être devenu le premier acteur de la restauration collective grâce à un chiffre d’affaires de plus de 300 millions de francs.

Récupérer les clients des concurrents

«Mon ambition est de devenir le principal prestataire en Suisse romande d’ici deux ans», confie-t-il. À travers la conquête de l’Ouest d’abord, à Genève, où il espère générer un chiffre d’affaires de 6,7 millions d’ici la fin de l’année. En s’étendant, ensuite, dans les cantons de Vaud, du Valais et dans la région des Trois-Lacs. Il espère ainsi quadrupler son chiffre d’affaires et atteindre 25 millions, fin 2017.

Du côté de la concurrence, on ne s’inquiète pas outre mesure de la création de cette nouvelle entité. «Cela ne va pas fondamentalement changer la donne sur le marché, réagit Maxime Ballanfat, directeur général de Novae. Notre concurrence principale vient plutôt des hôtels et des petits artisans, qui proposent un service traiteur à des prix très attractifs.» Et d’ajouter que Novae peut compter sur la fidélité de ses clients.

Une chance, dans un univers où ces derniers ont la réputation d’être très volatiles. Andrew Gordon entend d’ailleurs justement miser là-dessus: «Notre croissance dépendra de notre capacité à récupérer les clients des concurrents.»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)