Le groupe Bic (stylos, briquets, rasoirs) vient de céder sa participation dans Guy Laroche à Rech International, société européenne de mode pilotée par la société genevoise de private equity Leman Capital. «Nous avons trouvé une nouvelle opportunité pour compléter notre offre de produits, justifie Olivier Chantre, partenaire de Leman Capital. Nous ne divulguerons par le prix de cette transaction.» De son côté, Bic, coté en Bourse, a communiqué qu'il recevrait suite à cette vente une plus value après impôts de 7 millions d'euros. Bruno Bich, président directeur général de la société, explique: «La vente de Guy Laroche, qui ne faisait pas partie des activités de notre groupe, nous permettra de concentrer nos investissements sur la croissance de nos activités clés.»

La société de private equity entend développer immédiatement des synergies entre les marques Guy Laroche et Georges Rech, en gardant leur nom et leur styliste respectifs afin de préserver leur identité. Son objectif: construire une plate-forme de plusieurs marques dans la mode pour ensuite la revendre en bloc. Leman Capital est aussi active dans les spécialités chimiques, l'aéronautique, l'automobile ainsi que les biens durables et regroupe des investisseurs institutionnels européens et nord-américains. «Cet investissement fait partie de notre métier, créer de la valeur pour ensuite la revendre», explique Olivier Chantre. La société genevoise promet de ne pas s'arrêter là et d'évaluer d'autres opportunités assez rapidement pour compléter notamment sa plate-forme haute couture.