Horlogerie

Le groupe de luxe LVMH «a voulu laisser une chance à Baselworld»

Le pôle horloger du groupe de luxe français participera à la prochaine foire de Bâle. Julien Tornare, directeur de Zenith, qui a participé aux négociations entre LVMH et Baselworld, affirme que cette décision a «d’abord été prise dans l’intérêt des marques»

C’est peu dire que cette décision était attendue. Jeudi passé, le pôle horloger du groupe de luxe français LVMH (TAG Heuer, Hublot, Zenith et, également au sein du groupe mais hors pôle horloger, Bulgari) a confirmé sa participation à la prochaine édition de Baselworld. Offrant ainsi une année de répit à la première foire horlogère au monde. «Le dynamisme qu’a montré la nouvelle équipe nous a convaincu de rester, souligne Julien Tornare, directeur de Zenith. Le projet de transformation est ambitieux et nous nous réjouissons d’en voir la concrétisation.»

Lire aussi notre analyse: Baselworld se meurt, vive Baselworld (20.03.2018)