Le groupe Swatch retrouveune place au Festival de Locarno

Sponsoring 15 000 francs remis au meilleur premier film présenté

Dans la vie d’un président de festival de cinéma, il y a «des journées noires et des journées blanches», explique Marco Solari. Ce mercredi, c’était une «journée blanche», poursuit le président du Festival de Locarno par téléphone. Il était ravi d’annoncer, via un communiqué publié dans la matinée, le retour de Swatch dans la famille des sponsors du festival tessinois.

Le premier groupe horloger du pays remettra deux prix: le «Swatch First Feature Award» (15 000 francs) au meilleur premier film présenté au festival ainsi qu’une mention spéciale offrant «3 à 6 mois dans une résidence artistique de Shanghai», également à un réalisateur présentant son premier film. En outre, la marque aura le titre de montre officielle du festival et fera partie de la catégorie «Event Partner»: deux statuts payants, mais dont les détails financiers n’ont pas été dévoilés. «A l’ère d’Internet, des réseaux sociaux et des appareils connectés, il est important de rappeler à chacun que rien n’est plus fort que de partager les émotions d’un film en compagnie d’un millier de personnes», a déclaré Nick Hayek, cité dans le communiqué.

13 millions de budget

Swatch retrouvera donc la Piazza Grande. La marque horlogère avait déjà fait une brève apparition dans la liste des sponsors du festival entre 2001 et 2002. «En 2000, le festival était en crise. Je prenais la présidence du festival et il n’y avait plus d’argent dans les caisses. Nicolas Hayek avait accepté de me donner un coup de main pour relancer la machine», se rappelle Marco Solari. Au début de cette année, le président septuagénaire est retourné voir Nick Hayek en personne pour susciter son intérêt.

Sur les 13 millions de francs de budget du festival, environ 2 millions sont générés par les billets payés par les spectateurs. Les subventions publiques et les sponsors complètent l’enveloppe à parts égales. Quatre sociétés participent en particulier au financement du festival: Manor, Swisscom, UBS et la ­société électrique tessinoise AET. ­Selon nos calculs, chacun de ces «sponsors principaux» soutient le festival à hauteur d’environ 500 000 à 600 000 francs.

Lors d’une interview dans ces colonnes il y a deux ans, Marco Solari évoquait la possible venue d’un groupe horloger comme cinquième sponsor principal. Pourquoi Swatch n’a-t-il pas endossé ce rôle? «Nous gardons ouverte la possibilité d’avoir un cinquième partenaire principal, souligne Marco Solari. Mais la priorité, avec Swatch, était d’avoir cette première relation. Après ces fiançailles, nous verrons plus tard si un mariage peut avoir lieu.»