Plusieurs entreprises suisses exploitent des usines aussi bien en Ukraine qu’en Russie. L’escalade des tensions des dernières semaines et la déclaration de guerre de mercredi ont évidemment un impact sur leurs affaires. Toutefois, même si la Suisse fait partie des dix principaux investisseurs étrangers en Russie et en Ukraine, ces marchés restent généralement très limités pour les exportations. Aujourd’hui, c’est surtout la sécurité de leurs employés qui préoccupe les firmes suisses.