Telle l’épée de Damoclès, la guerre en Ukraine représente une menace directe sur la 12e Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui a démarré dimanche à Genève. «Il y a de nombreux obstacles pouvant nous empêcher de poursuivre notre chemin, a répondu la directrice de l’organisation, Ngozi Okonjo-Iweala, à une question du Temps. La crise ukrainienne en est un. Nous nous sommes préparés à faire face à une telle éventualité, mais nous ne pouvons pas nous en protéger à 100%.» A l’OMC, où les décisions sont prises par consensus, la Russie, voire un autre pays, pourrait tout bloquer.