C’est un exercice qui ne prend que quelques minutes. Un ordinateur, quelques connaissances informatiques et un peu de curiosité. Voilà ce qu’il faut pour plonger dans le darknet, ce web souterrain où prolifèrent les activités illégales. Et l’on y découvre rapidement que le piratage de Rolle n’est qu’un aperçu de ce qui se passe réellement en Suisse. Les entreprises subissent depuis plusieurs semaines des attaques incessantes et dévastatrices par ransomwares, avec une masse de données colossales publiée en ligne.