La Suisse doit réévaluer ses relations avec l’Union européenne (UE). Cependant, il faut éviter de ressasser de façon irréfléchie le narratif d’une érosion des accords. «Hâte-toi» est de mise en termes d’analyse. En revanche, la prochaine négociation doit être bien préparée et abordée lentement.