Axa Suisse, le premier assureur suisse avec quelque deux millions d’assurés et 4115 collaborateurs, a été pénalisé par la pandémie en 2020. Mais son résultat traduit une forte croissance dans la prévoyance professionnelle et dans la gestion d’actifs pour compte de tiers, c’est-à-dire pour des clients qui ne sont pas assurés auprès de lui mais lui confient leurs placements.

Le bénéfice net a diminué de 33,4%, à 547 millions de francs, a indiqué le groupe dans un communiqué publié jeudi. La crise du coronavirus «a entraîné un nombre élevé de sinistres supplémentaires. Durant l’année écoulée, notre assurance de voyages, à elle seule, a pris en charge les frais de vacances ou de rapatriement de plus de 30 000 familles suisses», déclare Fabrizio Petrillo, directeur général. Les recettes de primes ont augmenté de 1% à 5,7 milliards de francs.

A lire aussi: Les conditions de 2e pilier sont plus favorables en Suisse romande

Dans l’assurance «Epidémies» accordée à la gastronomie, et malgré la clause d’exclusion de la pandémie, Axa a proposé aux PME concernées des solutions à l’amiable pour «éviter de longs différends juridiques». Plus de 95% des entreprises assurées ont accepté cette offre, selon le communiqué.

Croissance après le changement de modèle d’affaires

Dans la prévoyance professionnelle, au cours de la deuxième année suivant la transformation du modèle d’affaires, le volume de primes s’est accru de 6,6%, à 1062 millions de francs. Les nouvelles affaires ont progressé de 163,8% à 692 millions de francs.

Les prestations sont en hausse avec le modèle dit semi-autonome, avec le lequel le risque des placements est supporté par l’assuré et non plus par l’assurance. Durant l’exercice 2020, les nouvelles fondations collectives semi-autonomes d’Axa «ont versé en tout 406 millions de francs de revenus en plus aux assurés que ce que l’assurance complète aurait permis», selon le communiqué.

Dans l’asset management, les actifs gérés par Axa pour le compte de clients tiers ont augmenté de 9,3% pour atteindre 33,2 milliards de francs. Le rendement des placements des clients s’est élevé à 6,5%.

Le groupe Axa, avec 153 000 collaborateurs dans le monde, a lui aussi présenté ses résultats jeudi. Avec un chiffre d’affaires de 97 milliards d’euros (107 milliards de francs), le bénéfice net a diminué de 18% à 3,16 milliards d’euros. Le groupe basé à Paris propose de verser un dividende de 1,43 euro.