Les dépenses totales dans la construction en Suisse se sont montées à 59,5 milliards de francs l’année dernière. Elles affichent ainsi une croissance de 4,7% en termes nominaux, comparé à l’année précédente.

En termes réels - soit corrigée d’une inflation estimée à 2,2% -, la progression atteint 2,5%, selon les données provisoires publiées lundi par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Les investissements dans la construction ont connu une progression de 4,7% à 54,6 milliards de francs. Les dépenses dans les travaux d’entretien ont augmenté de 3,6% à 4,9 milliards.

Dans le détail, les investissements dans les nouvelles constructions ont atteint 36 milliards de francs, gagnant 2,7% sur un an. Les transformations ont généré des dépenses de 18,6 milliards, en hausse de 9%.

Les instances publiques ont investi tant dans les nouvelles constructions (+2%) que dans les transformations (+6,7%). Les maîtres d’ouvrage privés ont fait de même: +2,9% dans les nouveaux bâtiments et +10,5% dans les transformations.

Les investissements dans le bâtiment ont progressé de 5,5% en termes nominaux à 45 milliards de francs environ. Ceux dans des ouvrages de génie civil ont augmenté de 1,2% à 9,6 milliards.

Se basant sur les projets annoncés, l’OFS table pour l’année en cours sur une croissance de 5,1% des dépenses de construction. Les projets de travaux d’entretien publics devraient s’étoffer de 3,4% et le total des investissements dans la construction de 5,2%.