Economie

Hausse dans les arts graphiques

Salaires. Retour de l'optimisme

Les salaires augmenteront de 0,6% l'an prochain dans la branche des arts graphiques. L'association patronale de la branche, Viscom, a indiqué mardi dernier être parvenue à un accord avec le Syndicat du livre et du papier (SLP), Syna et l'Union suisse des lithographes.

Les salaires des employés de la branche n'avaient subi aucune augmentation ces dernières années. L'Association suisse pour la communication visuelle (Viscom), SLP et Syna ont estimé que le résultat des négociations constituait un signe encourageant en vue de l'ouverture des discussions sur la nouvelle convention collective de travail (CCT) qui commenceront début 1999. Malgré cette percée, il reste encore de grosses divergences à aplanir pour en arriver à la signature d'une CCT, a estimé le secrétaire central de l'USL, Niklaus Leuenberger. L'actuelle convention arrive à terme le 30 avril. Viscom réclame un accord-cadre souple, réglant les conditions de travail au niveau des entreprises. De leur côté, les trois syndicats exigent un contrat unique pour la branche, valable dans toute la Suisse.

Pas d'accord chez Migros

En revanche, chez Migros, aucun accord n'a pu être trouvé entre la Fédération des coopératives et les partenaires sociaux sur une augmentation des salaires dès le 1er janvier 1999, annonce un communiqué. Chaque filiale du groupe pourra toutefois affecter 0,5% à 1,5% de sa masse salariale à des augmentations fixées en fonction du mérite. Cyrille Perret, secrétaire romand du syndicat Actions, voit là «une remise en question de la vocation sociale d'origine de Migros». Il n'exclut pas, sans trop d'illusions toutefois, de nouvelles négociations – à Genève notamment – pour tenter d'enrayer le système «d'une rémunération au mérite à laquelle nous sommes opposés».

Publicité