Cinq gérants de hedge fund ont encaissé plus de 1 milliard de dollars de revenus l’an dernier. Une année au cours de laquelle seuls trois d’entre eux ont battu le marché, symbolisé par la progression de 29% de l’indice S&P500. Le gérant le mieux payé, le Londonien Chris Hohn de TCI Fund Management, a dégagé un gain de 41% pour son fonds principal, ce qui lui a valu 1,845 milliard de dollars de rémunération (1,8 milliard de francs).

Deux tiers de gérants moins bons que le S&P500

Dans ce classement établi par Bloomberg, le cinquième gérant le mieux payé a lui aussi battu le marché, avec une performance de 33% l’an dernier, ce qui a valu à Chase Coleman, de Tiger Global Management, 1,1 milliard de dollar de rémunération. Les numéros 2, 3 et 4 ont atteint respectivement 14%, 19% et 16%, pour des packages allant de 1,7 à 1,2 milliard. A noter que le numéro 2 – Jim Simons, âgé de 81 ans – ne gère plus de fonds depuis une dizaine d’années, mais sa participation dans Renaissance Technologies ainsi que ses investissements dans le fonds maison lui garantissent une place au sommet du classement. Parmi les 15 gérants de hedge fund les mieux payés l’an dernier, deux tiers n’ont pas battu le S&P500.