Alimentation

Heinz et Kraft vont fusionner, avec le soutien de Warren Buffett

Les groupes H. J. Heinz Company et Kraft Foods Group vont fusionner pour donner naissance au numéro trois américain de l’agroalimentaire

Les groupes H. J. Heinz Company et Kraft Foods Group vont fusionner pour donner naissance au numéro trois américain de l’agroalimentaire, avec l’appui décisif du célèbre milliardaire Warren Buffett qui signe là un nouveau coup d’éclat.

Les actionnaires actuels de Heinz détiendront 51% du capital de la société fusionnée, qui prendra le nom de The Kraft Heinz Company, ont annoncé mercredi les deux entreprises dans un communiqué conjoint.

Les actionnaires de contrôle de Heinz, M. Buffett et sa société Berkshire Hathaway ainsi que le fonds d’investissement brésilien 3G Capital, vont réinvestir 10 milliards de dollars dans leur société pour pouvoir offrir aux actionnaires de Kraft une prime en numéraire de 16.50 dollars par action ainsi que 49% du capital du futur groupe.

La compagnie fusionnée réalisera des ventes de l’ordre de 28 milliards de dollars, ce qui la positionnera au cinquième rang mondial.

Elle comptera huit marques réalisant un chiffre d’affaires supérieur au milliard de dollars et cinq autres avec des revenus annuels compris entre 500 millions et un milliard de dollars.

Kraft Foods commercialise toute une gamme de produits alimentaires allant de la moutarde (Grey Poupon), aux saucisses (Oscar Mayer) et au fromage à tartiner (Philadelphia) en passant par les cafés (Maxwell et Gevalia). Surtout connu pour son ketchup, Heinz possède aussi les produits Weight Watcher.

La capitalisation boursière de Kraft atteignait à la veille de l’annonce 36 milliards de dollars. Heinz n’est plus coté depuis son rachat par M. Buffett et son allié brésilien.

Le groupe actuel est issu de la scission en 2012 de Kraft Foods en deux unités, Kraft et Mondelez, cette dernière conservant les snacks et les biscuits.

Le chiffre d’affaires de Kraft Foods est resté stable en 2014 à 18,2 milliards de dollars.

Les promoteurs de la fusion estiment que le rapprochement devrait leur permettre d’économiser 1,5 milliard de dollars par an d’ici 2017.

3G Capital, fondé par le milliardaire helvético-brésilien Jorge Paulo Lemann, mène une politique d’acquisitions agressives dans le secteur alimentaire depuis plusieurs années.

Il possède également la chaîne de restauration Burger King par l’intermédiaire de laquelle il avait acquis l’an dernier le canadien Tim Hortons (cafés et biscuiterie).

Publicité