Le groupe Helvetia a augmenté sur un an de 12% son résultat opérationnel après impôts à 491,8 millions de francs. Le volume d’affaires de l’assureur saint-gallois a progressé de 3,4% en francs à 8,51 milliards en dépit d’assainissements du portefeuille.

«Nous sommes très satisfaits du résultat des activités opérationnelles. Autre point positif: l’intégration de Nationale Suisse s’est effectuée rapidement et avec succès», a déclaré Philipp Gmür, directeur général du groupe Helvetia, dans un communiqué diffusé lundi. Le bénéfice net a progressé de 21,7% à 376,6 millions de francs.

«Effets temporaires»

Ce résultat est toutefois considérablement influencé par les effets exceptionnels temporaires des acquisitions de Nationale Suisse et de la Bâloise Autriche, précise le groupe. Le résultat des activités opérationnelles, qui «élimine ces effets temporaires», a été ajusté pour tenir compte notamment des coûts d’intégration et d’effets uniques provenant des acquisitions.

En dépit d’un environnement difficile, le bénéfice du secteur vie est resté pratiquement stable à 173,5 millions de francs. Le secteur non-vie a particulièrement contribué au résultat avec une hausse de 2,6% à 340,5 millions de francs.