Le titre de Holcim a terminé la séance de lundi en baisse (-0,85%) à la bourse suisse, au lendemain de l’annonce de la cession de ses activités en Inde au groupe Adani pour 6,4 milliards de francs. Tobias Woerner, analyste au sein de la banque Stifel à Genève, s’interroge d’emblée sur la vente d’opérations indiennes «prometteuses durant la prochaine décennie. Réduire son exposition au ciment est positif, mais c’est décevant de voir Holcim quitter un marché émergent au moment où les entreprises sont revalorisées sur ces marchés?» commente-t-il pour Bloomberg.