La courbe s’aplatit, lentement. Après une chute drastique ce printemps, les exportations horlogères suisses ont enregistré en novembre une baisse de 3,5% sur un an, pour un total de 1,9 milliard de francs (-7,1% en octobre). Dans ses statistiques mensuelles publiées jeudi, la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH) relève que, depuis janvier, la contraction atteint -23,5%.

Polarisation accélérée

«Ce résultat s’explique principalement par un retour en force de la Chine (+69,5%), après un mois d’octobre moins dynamique (+15,1%)», commente la FH sans autre explication. Olivier Müller, fondateur de LuxeConsult et blogueur pour Le Temps, évoque quant à lui un phénomène de restockage à l’approche du Nouvel An chinois, mais prévient que l’effet de rattrapage observé ces derniers mois devrait peu à peu s’estomper.