Le groupe bancaire britannique HSBC a annoncé lundi être en discussion pour la vente de sa participation dans le groupe chinois Ping An Insurance, numéro deux de l’assurance-vie en Chine en terme de montant de primes.

HSBC, cotée à Londres et Hongkong, indique avoir entamé «des discussions qui peuvent, ou non, mener» à la vente de sa participation de 15,57% dans Ping An, acquise en 2002, avant que l’assureur entre à la Bourse de Hongkong. Cette participation fait de HSBC le plus gros actionnaire de Ping An, dont la capitalisation boursière est de 186 milliards de dollars de Hongkong (18,6 milliards d’euros).

La banque n’a pas précisé le nom de la partie intéressée. Mais la publication Hongkong Economic Journal cite des sources avançant le nom du milliardaire thaïlandais Dhanin Chearavanont, propriétaire du groupe Charoen Pokphand.

HSBC se défait de ses actifs jugés non stratégiques pour doper sa profitabilité. La banque doit également mettre de côté des millions de dollars de provision, en raison des enquêtes des autorités américaines sur le blanchiment d’argent sale. Elle a pour le moment mis de côté 1,5 milliard de dollars US pour répondre à des amendes éventuelles.