HSBC Private Bank Switzerland prévoit de supprimer une centaine de postes d’ici à fin 2023, dans des fonctions de support, qui seront transférées à Londres ou dans d’autres entités de la maison mère britannique. L’établissement genevois va également investir dans la couverture de marchés considérés comme prioritaires, au Moyen-Orient et en Allemagne, et dans la technologie. Ce plan global coûtera plusieurs dizaines de millions sur les deux à trois prochaines années, a indiqué au Temps le directeur général d’HSBC en Suisse Alexander Classen.