Huawei croit avoir trouvé une solution. Ou en tout cas, fait bien semblant. Vendredi, la multinationale chinoise présentait HarmonyOS à Dongguan (sud de la Chine), lors de sa conférence des développeurs. HarmonyOS, c’est la réponse de Huawei aux menaces américaines de le priver d’Android, le système d’exploitation de Google. En apparence, le groupe chinois a réussi, en l’espace de quelques semaines, à développer son propre système pour smartphone. Mais en réalité, la mission s’annonce quasiment impossible pour Huawei. D’autant qu’en parallèle, Google développe un système pour se rendre plus indispensable encore.

Lire aussi: L’écrasement de Huawei, symbole de la puissance de Google