La branche suisse du géant chinois des télécoms Huawei a offert 800 000 masques de protection médicale standard ainsi que 5260 masques à usage spécialisé N95 à la Confédération, indique sur son site internet le consulat de Chine à Zurich. Ce don, complété par 49 980 blouses de protection ainsi que 10 261 paires de lunettes de protection, a été remis le 28 mars à l’aéroport de Kloten au responsable du «bureau de gestion des biens médicaux» du canton de Zurich, en tant que «représentant des autorités fédérales», sous la coordination du consulat chinois, précise l’annonce parue en langue chinoise uniquement.

Une information que confirme Manuel Küffer, porte-parole de Huawei Suisse: «Nous avons fait ce don de matériel médical à la Suisse dans une perspective d’utilité publique et afin d’aider le pays à faire face à cette situation extraordinaire.»

«Un témoignage d’amitié»

La Suisse, à l’image d’autres pays européens, a bénéficié du soutien de nombreuses compagnies chinoises dans le cadre de sa lutte contre la pandémie du Covid-19. «Des entreprises et des gouvernements locaux chinois ont fourni une aide dans la mesure de leurs capacités au peuple suisse, symbole de l’aide réciproque en temps de crise, et témoignage de notre amitié», écrit le consulat.

La succursale zurichoise de la China Construction Bank a par exemple délivré 50 000 masques à des maisons de retraite de Zurich et à Curaviva. Le canton de Schaffhouse a reçu 20 000 masques, 12 000 autres masques ayant été remis à la communauté chinoise de Zurich. Arosa, aux Grisons, s’est vu remettre pour sa part 20 000 masques et 500 blouses de protection par la ville de Xi’an.

«Solidarité dans les deux sens»

Le 28 avril dernier, c’était Richard Liu, président et directeur général de JD.com, géant chinois du commerce électronique, qui annonçait faire un don «à la Suisse» de 800 000 masques de protection KN95, 800 000 masques médicaux jetables, 800 000 gants chirurgicaux, 20 000 paires de lunettes de protection et 10 000 blouses de protection. Un porte-parole de l’ambassade suisse en Chine, cité par le magazine Le monde économique, déclarait alors: «Nous tenons à remercier M. Richard Liu et JD.com pour leur généreux don à la Croix-Rouge suisse».

«La solidarité va dans les deux sens», expliquait l’ambassadeur de Suisse en Chine, Bernardino Regazzoni, dans une interview au média China.org.cn mi-avril. La Suisse avait notamment fourni du matériel médical aux hôpitaux de Wuhan. «Maintenant, nous achetons massivement des équipements de santé sur le marché chinois, poursuivait-il. En plus de cela, plusieurs acteurs publics ou particuliers chinois se sont dits prêts à donner spontanément des équipements à la Suisse.»

Accusations américaines

Huawei est un acteur majeur des télécoms en Suisse en tant que fournisseur de Swisscom et Sunrise, notamment pour le réseau de 5G. L’entreprise est accusée par les services de renseignement des Etats-Unis de travailler étroitement avec les autorités chinoises, y compris pour ses opérations d’espionnage. Des accusations démenties par l’entreprise et par Pékin.


Lire également: