Dans un communiqué publié jeudi, Hublot confirme l’engagement d’une partie du personnel de BNB Concept, «qui fabriquait les tourbillons de Hublot, l’un de ses plus gros clients». Dans la tourmente depuis plusieurs mois, la société BNB employait encore 90 employés, lors de sa mise en faillite.

Engagée depuis deux ans dans un processus de verticalisation, Hublot, – elle-même intégrée au groupe français LVMH –, saisit «l’opportunité d’engager des horlogers qualifiés dans le segment haute horlogerie.» Jean-Claude Biver, patron de Hublot, a exprimé «ses regrets à la société qui n’a pas pu faire face aux difficultés de ses débiteurs pendant cette période de crise».