Horlogerie

Hublot propose une montre avec 50 jours de réserve de marche

La marque affirme avoir établi un nouveau record mondial pour l’autonomie de marche d’une montre-bracelet

De tout temps, la réserve de marche pour les montres mécaniques est un casse-tête pour les horlogers. Ces garde-temps, dépourvus de piles, se remontent en principe automatiquement à chaque mouvement du poignet. Mais si elle n’est pas portée, la montre offre une autonomie limitée, le ou les ressort(s) s’arrêtant. Parfois, il suffit de ne pas porter son garde-temps durant le week-end pour le retrouver le lundi matin complètement à l’arrêt.

Suivant leur conception, les montres à remontage automatique disposent généralement de 42 à 52 heures de réserve de marche. Certains modèles peuvent toutefois atteindre jusqu’à 8 jours de liberté. L’an dernier, Cartier avait présenté une montre concept offrant 30% d’énergie supplémentaire emmagasinée grâce à un barillet à double ressort en fibre de verre. Cette montre affichait au compteur 32 jours de réserve de marche.

Hublot a mis la barre encore plus haut. La marque haut de gamme, en mains du groupe de luxe français LVMH, affirme avoir mis au point une montre disposant de 50 jours de réserve de marche. Et pour corser le tout, la société sise à Nyon (VD) a aussi enrichi le mécanisme avec un tourbillon, l’une des plus prestigieuses complications horlogères. Présidée par Jean-Claude Biver, la marque déclare que le mouvement qui dote ce garde-temps a été conçu, développé et produit à 100% à l’interne. Son nom de code? MP-05 «LaFerrari», en hommage au nouveau modèle de la fameuse marque au cheval cabré, dont Hublot est l’un des partenaires.

«C’est un record historique avec 50 jours de marche pour son autonomie. Et c’est aussi la montre avec le plus de composants horlogers créée à ce jour par Hublot, soit 637», selon un communiqué de presse. Elle a été complètement développée – techniquement et au niveau du design – en parallèle de la voiture avec les équipes de Ferrari.

Mais comment parvenir à ces 1200 heures d’autonomie, même en ne portant pas la montre? C’est qu’elle est motorisée avec 11 barillets, disposés en ligne «comme une véritable colonne vertébrale, interconnectés donc ils ne déchargent pas les uns à la suite des autres mais sont solidaires les uns par rapport aux autres». Si cette montre s’apparente à un concept watch, elle n’en sera pas moins produite en une série limitée et numérotée à 50 exemplaires, pour un prix unitaire de 300 000 francs. Elle sera officiellement présentée dès ce jeudi dans le cadre de Baselworld. De son côté, le modèle LaFerrari est le premier de la firme de Maranello à utiliser la technologie hybride.

Jusqu’ici, à notre connaissance, le record de réserve de marche pour une montre était détenu par la marque Rebellion, avec le modèle T-1000. Comme son nom l’indique, elle affichait une autonomie de 1000 heures, soit de près de 42 jours grâce à ses six barillets à ressorts.

Publicité