Gestion de fortune

Hugo Bänziger quittera son poste d’associé chez Lombard Odier en fin d’année

Des divergences sur la mise en place de la stratégie du groupe bancaire sont à l’origine de cette décision, présentée comme commune. L’ancien responsable du risque de Deutsche Bank avait rejoint le collège des associés le 1er avril 2014

Hugo Bänziger quittera la direction de Lombard Odier à la fin de l’année. Agé de 63 ans, l’ancien cadre de Deutsche Bank était responsable de la compliance, de l’informatique et du marketing au sein du groupe bancaire genevois. Son retrait du collège des associés s’explique par des divergences de vues sur la façon dont la stratégie de la banque doit être mise en place, selon une communication interne envoyée ce matin aux collaborateurs, puis à certains médias. Le texte précise que cette décision résulte d’un commun accord.

Aucun successeur n’a été annoncé pour le moment. Les responsabilités d’Hugo Bänziger seront reprises dans un premier temps par Patrick Odier, l’associée senior, et Annika Falkengren, qui codirige l’asset management, notamment.

Hugo Bänziger «conservera des liens avec le groupe»

Dans les grandes lignes, la stratégie de Lombard Odier consiste à viser une croissance organique en développant la gestion privée sur trois marchés prioritaires (Suisse, Europe et marchés émergents), et en élargissant son offre de gestion d’actifs et de services informatiques. La stratégie en elle-même ne fait pas l’objet de désaccord, selon nos informations.

Associé depuis le 1er avril 2014, Hugo Bänziger «conservera des liens avec le groupe», précise la banque dans sa note aux collaborateurs. Cela signifie que l’ancien professeur de finance dans des universités de Chicago et de Singapour demeurera actionnaire de la banque, au moins jusqu’à sa retraite à l’âge de 65 ans. Lombard Odier n’a pas souhaité faire de commentaires supplémentaires, et le principal intéressé n’était pas joignable ce matin.

Publicité