Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les montres formeront une marque à part entière sans aucune mention d'Ice-Watch.
© DR

Horlogerie

Ice-Watch lance une montre Tintin

La marque horlogère belge a convaincu la fondation Moulinsart de lancer une série de montres à l’image des personnages inventés par Hergé. Une «reconnaissance» pour le patron, Jean-Pierre Lutgen

Trois collections, 24 références. La marque horlogère belge Ice-Watch va lancer dans les prochaines semaines une série de montres inspirées de l’univers de Tintin. «Il y aura une ambiance liée à l’aventure lunaire, une autre à l’épisode du Pays des Soviets et une troisième représentant les différents personnages», énumère le fondateur et patron d’Ice-Watch, Jean-Pierre Lutgen, rencontré lundi à Baselworld. Les prix oscilleront entre 89 et 179 francs, soit dans la gamme traditionnellement occupée par la marque connue pour ses montres en plastique de couleur.

Lire aussi:  Roger Smith, l’horloger de génie qui fabrique dix montres par an sur l’île de Man

Une «reconnaissance»

«C’est une reconnaissance de notre travail. Alors qu’au départ, personne ne nous a vraiment pris au sérieux», assure le bouillonnant patron qui a lancé son entreprise en 2006. Jean-Pierre Lutgen dit avoir vendu l’an dernier 1,2 million de montres pour un chiffre d’affaires «d’un peu moins de 40 millions d’euros».

Même si la marque fait parfois des incursions dans le «Swiss made», ses montres sont généralement dessinées à Bastogne, équipées de mouvements japonais Miyota (groupe Citizen) et assemblées à Shenzen.

Lire aussi:  La marque Ice-Watch se lance dans le «Swiss made» (01.04.2014)

Une marque à part entière

Ce ne sera pas la première fois que Tintin apparaîtra sur le cadran d’une montre. Les marques Citime (1994) ou Swatch (2004) ont déjà proposé différentes variations – et des dizaines de contrefaçons plus ou moins médiocres sont trouvables en ligne. Mais avec Ice-Watch, la relation sera un peu différente.

«Ce n’est pas vraiment une association comme celle que l’on a faite avec BMW. Avec Tintin, il s’agit d’une marque à part entière et vous ne trouverez Ice-Watch marqué nulle part», détaille le patron belge. C’est l’une des conditions posées par la fondation Moulinsart, qui gère notoirement les droits liés à Tintin d’une main de fer.

Ice-Watch fabriquera les montres mais s’occupera également de la distribution. Ce qui convient doublement à Jean-Pierre Lutgen. «D’une part car il n’y aura pas de cannibalisation dans les boutiques; les modèles Tintin viendront s’ajouter à nos montres et ne les remplaceront pas. Ensuite car nous pensons que des clients vont entrer chez Ice-Watch grâce à Tintin.» L’entreprise entend par ailleurs profiter de ce nouveau produit pour reconquérir des marchés, par exemple le Québec.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)