La commande du jour

Le titre du groupe aéronautique EADS a ouvert en forte hausse mercredi matin à la bourse de Paris après que sa filiale Airbus a reçu une méga-commande de 180 avions A320 de la part de la compagnie indienne IndiGo, qui devient ainsi la première cliente de l’A320 NEO, avion doté d’une nouvelle motorisation. Elle a également signé pour 30 A320 classiques.

Cette commande est la plus importante dans l’histoire de l’aviation civile en nombre d’appareils et se décompose en 150 avions NEO et 30 A320 classiques. Le montant de ce contrat est estimé à 15,6 milliards de dollars. Airbus avait toutefois déjà signé des contrats plus importants en valeur. «C’est une valeur indicative qui ne tient pas compte des réductions éventuelles accordées sur les grosses commandes», a expliqué une source proche du dossier.

EADS a ainsi réussi à couper l’herbe sous les pieds de son concurrent Boeing, malgré la visite récente du président américain Barack Obama en Inde. A ce sujet, le site internet WikiLeaks raconte comment les diplomates américains œuvrent en coulisses lorsqu’un contrat important est en jeu pour une entreprise américaine. Le transporteur européen a également réussi à contrer les CSeries du canadien Bombardier, et du C919 chinois.

IndiGo, une compagnie à bas prix, a été fondée en 2006, avec une flotte de six avions, tous des Airbus 1320 (photo ci-dessus). Basée à Gurgaon, ville-satellite liée à New Delhi, elle a à présent 34 appareils en service et dessert 34 destinations, toutes en Inde. IndiGo est en effet la dernière arrivée dans l’industrie d’aviation civile en Inde. Après la libéralisation de ce secteur, plus d’une dizaine d’entreprises ont rejoint Air India et Indian Airlines dans le ciel du pays.