Le forum de la Fed à Jackson Hole a éteint sa session en ligne sans laisser de traces importantes sur les marchés financiers polarisés par l’annonce de Jerome Powell sur le programme de rachats d’actifs obligataires par la Fed. Pourtant, le titre du séminaire annuel rassemblant académiques, banquiers centraux et trésoriers en dit long sur les préoccupations actuelles des banques centrales: «Macroeconomic Policy in an Uneven Economy». En effet, le combat des inégalités financières accentuées par l’inflation des prix des biens et services ou celle des actifs (mobiliers et immobiliers) se situe au cœur des efforts des banquiers centraux.

L’inflation des biens et services tout d’abord, dans les économies développées, est alimentée principalement par les salaires et les revenus du travail; en scrutant de près les chiffres de l’emploi (décevants pour ce mois d’août), par une batterie d’indicateurs de disparités, la Fed ne se contente plus de l’objectif de plein emploi (taux de chômage minimum inflationniste -NAIRU) pour orienter sa politique des taux d’intérêt.