L’an dernier, les inégalités de rémunération de base entre les femmes et les hommes ont baissé en Suisse, selon une étude menée par le cabinet de conseil Mercer spécialisé dans les ressources humaines. L’écart non ajusté, c’est-à-dire la différence de salaire ne prenant pas en compte la position hiérarchique, est ainsi passé de 5,3% en 2019 à 4,9% en 2020. De même, l’écart ajusté, qui examine les différences de salaire à travail égal, diminue lui aussi de 1,5% à 0,85%.

Pour mener cette analyse, le cabinet s’est penché sur les données salariales de plus de 370 entreprises suisses représentant un peu plus de 100 000 employés. Cette diminution des écarts est aussi constatée à l’échelle de la Suisse par l’Office fédéral de la statistique. Toutefois, l’écart de rémunération global mesuré en Suisse en 2018 était plus important, à 11,5% (contre 12% en 2016).