Pomme rouge

• C'est dans un verger du canton de Schaffhouse, non loin du Liechtenstein, que la pomme Lubera est récoltée, selon un reportage paru dans l'émission Nouvo de la TSR. Cettepomme à chair rouge, obtenue après plus de 10 000 croisements de variétés, est garantie sans modification génétique. Ce fruit, qui aurait la particularité d'être plus riche en antioxydants, devrait être commercialisé d'ici à deux ans.

Batterie

• Recharger la batterie d'un geste, en changeant un réservoir en plastique, comme on remplacerait la cartouche d'un stylo à plume: c'est la promesse des piles à combustible au méthanol, dites DMFC (direct methanol fuel cell). Depuis plusieurs années, différents fabricants tentent de rendre commercialement utilisable ce procédé. Après Sony et Toshiba, Panasonic a présenté deux modèles. Le premier prend la forme d'une batterie pour ordinateurs portables. Pesant 370 grammes, cette pile offre – dixit Panasonic – 20 heures d'autonomie avec 200 centimètres cubes de méthanol. Le second modèle est un peu plus épais et sert de chargeur pour des petits appareils, par exemple des mobiles. Les campeurs pourront recharger leur mobile loin de toute prise de courant. Le constructeur n'espère pas une commercialisation avant 2012.

Energie

• EDF va implanter quatre à dix hydroliennes sous-marines pour capter l'énergie des courants au large des côtes d'Armor. Ces turbines seront immergées d'ici à quelques mois pour convertir l'énergie des courants des marées en électricité. Développées depuis près de quinze ans par la société dublinoise OpenHydro, ces hydroliennes possèdent unecapacité totale de

2 à 4 mégawatts. Elles seront raccordées progressivement au réseau de distribution d'électricité à partir de 2011. De quoi alimenter l'équivalent de 2500 à 5000 foyers bretons. Le coût du projet oscillerait entre 23 et 27 millions d'euros, selon le quotidien irlandais Irish Times, alors que ni EDF ni OpenHydro n'ont fixé le coût de l'opération.

Rayons X

• Juan Escobar et Carlos Camara, de l'Université de Californie (UCLA), ont créé un dispositif permettant de dérouler du ruban adhésif à la vitesse de 3 centimètres par seconde. Grâce à un détecteur de rayons X, ils ont pu mesurer dans le vide les jets intenses de rayons X produits par le scotch. Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature.