Circuits électroniques

• Pour graver sur le silicium des connecteurs ou des composants électroniques, la photolithographie classique recourt à un faisceau d'ultraviolets pour inscrire le dessin du circuit sur un film de résine. Avec la miniaturisation, cette technique commence à atteindre une limite physique, celle de la longueur d'onde de la lumière. En créant des motifs à l'aide de polymères capables de s'auto-assembler, la technique dite BCP (block co-polymer lithography), étudiée notamment par Intel et IBM, promet la possibilité de dessiner des circuits électroniques avec une finesse largement inférieure à 20 nanomètres.

Vendanges

• Des satellites d'observation optique, comme Spot 5, peuvent fournir une image précise et instantanée de l'état végétatif des vignobles. Le service Oenoview, testé depuis deux ans par la société Infoterra, une filiale d'Astrium, permet de comparer ce que l'on voit du haut du ciel à un modèle de croissance idéal de la plante fondé sur divers paramètres biophysiques, comme la quantité de feuilles au mètre carré ou la fraction de couvert végétal par unité de surface. Avec cette information, le viticulteur peut visualiser les différences de qualité du raisin entre plusieurs parcelles, voire à l'intérieur d'une même parcelle, et procéder ainsi à des vendanges séparées. Cet outil permet de récolter le raisin à un stade de maturité optimal selon les différents cépages et de sélectionner les grappes qui correspondent exactement à la qualité du vin que l'on cherche à obtenir.

Espace

• Après des années de recherche et la réalisation d'une famille de prototypes baptisés Delfly, une équipe de chercheurs néerlandais vient de présenter au Congrès européen de la science planétaire, qui vient de se tenir à Münster en Allemagne, un appareil destiné à l'exploration de planètes ou de satellites. Il s'appelle Exofly et a été réalisé à l'Université de Delft, aux Pays-Bas. L'appareil est ultra-léger et simple à fabriquer. L'Exofly présente une envergure de 35 centimètres pour 40 de longueur et une masse de 17 grammes. Il peut embarquer un équipement minimaliste, quelques capteurs ou une caméra. Les images filmées fourniront des informations impossibles à recueillir autrement. Mars, Titan, voire Vénus pourraient ainsi être explorés avec ces petits drones.