Le Sommet européen des technologies médicales, l'European Tech Tour MedTech Summit, ouvrira ses portes ce mercredi à Montreux et se poursuivra jeudi à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Vingt-quatre entreprises de technologies médicales européennes et israéliennes sur 240 candidats ont été sélectionnées. «Elles ont été choisies en fonction de leur innovation technologique, de leur impact sur la santé, du marché potentiel et de leur management», note Brian Hashemi, président de l'événement.

Ces sociétés auront l'occasion de se présenter et de nouer des contacts avec des investisseurs. «Ce sommet intervient au moment d'une crise financière sans précédent. Face à cette situation, le soutien de professionnels de l'industrie est d'autant plus important», estime Brian Hashemi. Ce secteur présente toujours des opportunités incroyables. En 2007, plus de 4 milliards de dollars ont été investis dans les medtech, rien qu'aux Etats-Unis. Les fonds restent disponibles pour des sociétés innovantes avec un potentiel global. En mettant en contact les différents acteurs des technologies médicales, nous espérons faciliter la création de nouvelles entreprises communes, d'associations et de partenariats.»

Valves cardiaques

La moitié des entreprises sélectionnées sont à un stade très précoce de leur développement tandis que l'autre moitié sont déjà à un stade d'expansion. Actives en cardiologie, en orthopédie, en ophtalmologie, en imagerie médicale, certaines développent des organes artificiels ou des systèmes de diagnostic. Quelques-unes développent des valves cardiaques et des instruments chirurgicaux de nouvelle génération. Autre secteur en vogue: des solutions permettant d'administrer plus facilement certains médicaments. «Notre comité a également sélectionné deux sociétés qui ont développé des technologies innovantes pour déceler de manière précoce certains cancers.» G.B.