Jusqu'à présent, les moteurs utilisés dans l'industrie atteignaient généralement des régimes allant jusqu'à 250000 tours par minute. Des chercheurs de la chaire d'électronique de puissance de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich ont développé, avec des partenaires industriels, un système d'entraînement atteignant des régimes de plus de 1 million de tours par minute. Ce système, à peine plus grand qu'une boîte d'allumettes, génère une puissance de 100 watts.

L'ingénieur Christof Zwyssig, doctorant à la chaire d'électronique de puissance, a fondé avec l'ingénieur Martin Bartholet la société Celeroton. Celle-ci adaptera les prototypes aux différentes branches de l'industrie et pour divers domaines d'application. Par exemple, la tendance à la miniaturisation nécessite le percement de trous de plus en plus petits, ce qui peut se faire avec un système d'entraînement à régime élevé.