Court-circuit

En insérant des pubs vidéo dans Messenger, Facebook prend un risque

Le service de messagerie, utilisé par 1,3 milliard de personnes, sera parsemé de publicités vidéo

Petit à petit, Facebook transforme Messenger. Le service de communication affichera bientôt des publicités sous forme de vidéos, un pas que le réseau social n’avait encore jamais franchi. Il y a dix-huit mois, Facebook avait commencé à insérer des annonces dans son service de messagerie. Désormais, il va beaucoup plus loin en affichant des publicités vidéo qui démarreront automatiquement (en mode «autoplay»).

Impossible d’échapper à toute publicité

C’est une prise de risque de la part de Facebook, qui ne craint apparemment pas de perdre trop d’utilisateurs – 1,3 milliard de personnes utilisent Messenger régulièrement – en affichant des annonces au milieu de conversations privées. «Les utilisateurs de Messenger sont notre priorité absolue et ils contrôleront leur expérience», affirme Facebook. En réalité, il ne sera pas possible d’échapper à toute publicité, mais seulement de masquer une annonce de manière individuelle – comme c’est déjà possible au sein d’autres services de Facebook.

La prochaine étape? Ce sera sans doute de mieux «monétiser» un autre service de Facebook: WhatsApp. Maintenant que les deux fondateurs de cette application sont partis, pour divergence de vue, le réseau social a les coudées franches pour y insérer de la publicité, sous une forme sans doute plus subtile. En se disant, à juste titre ou non, que son 1,3 milliard d’utilisateurs est captif.

Publicité