Le numéro un mondial des microprocesseurs, l’Américain Intel, a payé 1,25 milliard de dollars à son concurrent, le numéro deux mondial AMD qui l’accusait de concurrence déloyale, pour mettre fin à leur litige, annoncent les deux groupes jeudi.

Intel et AMD sont «parvenus à un accord pour mettre fin à tous leurs litiges», y compris les accusations d’abus de position dominante et les questions de licences réciproques, affirment-ils dans un communiqué commun. «Intel va payer 1,25 milliard de dollars à AMD» et a «accepté de respecter un certain nombre de pratiques», ajoute le communiqué.

AMD et Intel vont désormais jouir de droits de brevet dans le cadre d’un nouvel accord de cinq ans de licences réciproques, et Intel et AMD abandonnent toutes plaintes pour violation de contrat liées au précédent accord.

Dans un communiqué séparé, AMD souligne qu’«Intel a accepté un certain nombre de règles dans la conduite de ses activités qui nous l’espérons vont ouvrir la voie à un marché libre et ouvert dans le marché des microprocesseurs».