En Suisse, le système de prévoyance a pour but de maintenir le niveau de vie antérieur à la retraite de la personne assurée. Cependant, nos choix personnels et familiaux tels qu’une retraite anticipée, un travail à temps partiel, un congé parental, un divorce ou l’acquisition d’un bien immobilier réduisent considérablement notre capital retraite.

En raison du faible niveau des taux d’intérêt, de la hausse de l’espérance de vie et de la baisse des taux de conversion, les générations futures doivent s’attendre à des rentes moins élevées. La majorité de la population s’attend à recevoir environ 80% de son dernier salaire alors que l’idée de la réforme actuelle du 1er et du 2e pilier est de tendre vers une couverture équivalente à 60% du dernier salaire.