C’est l’un des trois Objectifs de développement durable des Nations unies qui attirent le moins d’investissement dans le monde. L’égalité entre les sexes (ODD no 5) n’est abordée que par 8% des fonds de placement qui cherchent à agir sur les grands défis planétaires, selon une étude de Phenix Capital, un consultant hollandais spécialisé dans la finance d’impact. Faire disparaître l’écart entre femmes et hommes dans l’économie et la finance pourrait ainsi augmenter le PIB mondial de 26% en 2025, prédisait McKinsey en 2015. Le consultant relevait en 2018 que seuls 36% des postes de direction sont occupés par des femmes au niveau mondial dans le secteur privé et le public, et qu’elles représentent moins d’un siège sur cinq.