Dans certains secteurs, l’intelligence artificielle (IA) représente près de 20% du bénéfice d’exploitation (EBIT). Parmi les inconvénients de ces technologies figurent les menaces pesant sur les droits civils, les accidents et les biais. Les sociétés doivent assumer la responsabilité de ces problèmes. Cela commence par une prise de conscience bien plus importante.

Lire aussi: Guillaume Taylor: «La finance durable doit redéfinir la responsabilité collective»