Régulièrement épinglée par des ONG pour ses investissements dans les énergies fossiles, UBS a présenté ce jeudi son rapport annuel sur le développement durable. En janvier, la banque avait publié ses meilleurs résultats financiers annuels depuis 2015. Un bilan qui se traduit aussi dans le domaine de l’investissement durable puisque le géant de la Paradeplatz a vu la part de ses activités de financement durable augmenter de 62% pour atteindre les 793 milliards de dollars investis, contre 488 milliards en 2019.

«En 2020, nous avons réussi à tirer parti de la croissance spectaculaire des fonds liés au changement climatique en proposant des produits et des solutions innovants, donnant aux clients l’opportunité de faire correspondre leurs investissements à leurs objectifs de décarbonisation», estime Suni Harford, présidente de la division Asset Management dans un communiqué publié jeudi.