L’idéalisme et l’orientation au bien commun sont des qualités rarement attribuées à la branche de la finance. Le souci prioritaire qu’elle accorde à la durabilité ne serait-il donc au final que de l’opportunisme commercial?

Lire aussi: Les «bons» indices pour réduire les risques climatiques