Caffitaly peut accroître sa présence sur le marché des capsules de café. La société italienne vient d’obtenir de nouveaux investissements de la part du milliardaire belge Albert Frère. Selon le quotidien belge L’Echo, le montant serait de l’ordre de 100 à 200 millions d’euros (entre 110 et 220 millions de francs).

La Compagnie Nationale à Portefeuille (CNP), société d’investissement d’Albert Frère, détiendrait désormais une participation de 49% dans Caffitaly, aux côtés de l’actionnaire principal, Alpha Private Equity – qui détenait 63% de la société italienne avant la restructuration du capital – et le fondateur de la marque, Sergio Zappella.

La holding d’Albert Frère participe déjà au capital de plusieurs sociétés aux activités diverses, comme le publicitaire suisse APG, la chaîne M6 ou encore le vignoble bordelais Cheval Blanc. Au total, le portefeuille de sa société s’élève à plus de 2 milliards d’euros (2,2 milliards de francs). Dans un communiqué publié le 14 juillet, la CNP s’est dite «prête à soutenir la stratégie de Caffitaly» dans le but «de consolider les marchés existants et agrandir la couverture géographique, développer de nouveaux segments de marché et élargir l’offre de produits».

Nespresso en ligne de mire

Caffitaly est un des principaux concurrents de Nespresso sur le marché italien des machines à café et des capsules. La société transalpine, basée à Bologne, vend plus de 1,3 milliard de capsules par an et affichait en 2015 un chiffre d’affaires de 141 millions d’euros (155,1 millions de francs). Hors d’Italie, l’entreprise commercialise ses produits via des distributeurs et torréfacteurs, notamment l’allemand Tchibo, qui représente 40% de ses performances.

Nespresso domine actuellement le marché européen. Les autres concurrents comme L’Or, Carte Noire ou Ethical Coffee, se disputent aussi les ventes de capsules et de machines de café.

Lire aussi: Un café sur quatre consommé dans le monde vient de Nestlé

L’extension actuelle de ce segment est en partie liée à la multiplication des dosettes compatibles avec les machines Nespresso, vendues à l’unité 5 à 15 centimes moins chères que celles de la marque suisse.