Court-circuit

Jack’d, un scandale majeur

L’application de rencontre pour gays laissait toutes les photos de ses utilisateurs en libre accès

Un conseil pour les utilisateurs de l’application Jack’d: connectez-vous à votre compte et effacez toutes vos photos. Toutes, oui, qu’elles soient en mode public ou privé. Le 5 février, le site spécialisé The Register affirmait que l’ensemble des photos de l’application de rencontre pour gays et hommes bisexuels était accessible. Et ce à n’importe qui.

Il suffit de disposer d’un ordinateur connecté à internet et de savoir où chercher. Et toutes les photos sont ensuite visibles – des photos d’hommes, pour la plupart dénudées. Heureusement pour les dizaines de milliers d’utilisateurs de Jack’d, il ne semble pas facilement possible de relier les millions de photos à des profils. Mais il est possible de voir les métadonnées associées aux photos et ainsi de connaître l’endroit où elles ont été prises…

Le scandale est majeur. Online Buddies, l’éditeur de l’application, était au courant de cette incroyable faille de sécurité depuis des mois. Et il n’a rien fait pour la colmater, ce qui dénote d’un mépris impressionnant pour les utilisateurs. Online Buddies étant basé aux Etats-Unis, il sera intéressant de savoir si des actions en justice seront lancées.

Moralité: difficile, voire impossible, de faire confiance à un site web lorsqu’on lui confie ses photos.


Une chronique précédente: Instagram accusé de tuer

Publicité