C’est l’ambiguïté de son profil qui a soulevé la controverse. La «riche expérience» acquise par Christian Frutiger chez Nestlé et qui lui a valu d’être embauché à la direction de la DDC – le bras humanitaire de la Confédération – a été jugée incompatible par des ONG et des parlementaires. Une pétition, réunissant plus de 11 000 signatures, a même exigé sa révocation, pointant des risques de conflits d’intérêts.

A ce sujet, lire aussi: Controverse sur la présence d’un ex-Nestlé à la DDC