Changement d’importance au sein de LVMH, numéro un mondial du luxe. Jean-Christophe Babin va prendre la tête de la marque italienne Bulgari. Il quittera la présidence et la direction générale de la société horlogère chaux-de-fonnière TAG Heuer durant le premier semestre, a appris Le Temps. Le principal intéressé a confirmé. «C’est un magnifique défi, que je me réjouis de relever», a indiqué Jean-Christophe Babin.

Le patron de TAG Heuer remplacera Michael Burke, parti en décembre pour prendre la présidence de Louis Vuitton. En attendant l’entrée en fonction de Jean-Christophe Babin, c’est Francesco Trapani, chargé du pôle montres et joaillerie de LVMH, qui assure l’intérim.

Douze ans de fidélité

Jean-Christophe Babin dirigeait TAG Heuer depuis douze ans. Il partagera son temps entre Rome, siège de Bulgari, et Neuchâtel, où l’entreprise dispose d’un site regroupant diverses activités. Cet ancien de Procter & Gamble et du Boston Consulting Group aura pour mission de poursuivre la montée en régime de la marque rachetée en juin 2011 par LVMH. Le groupe avait mis 3,7 milliards d’euros sur la table pour acquérir le troisième joaillier du monde. Jean-Christophe Babin quitte TAG Heuer alors que la société enchaîne les records, tant au niveau des ventes que de la rentabilité. Il ne devrait pas en aller autrement cette année. Dans un ­entretien accordé récemment au Temps, il disait tabler sur «une hausse à deux chiffres des ventes».