Horlogerie

Jean-Claude Biver reprend la direction ad interim de Zenith

Le patron du pôle horloger de LVMH reprend les rênes de la manufacture du Locle (NE). Objectif: multiplier les synergies entre ses différentes marques

Jean-Claude Biver s’est laissé un peu de temps pour réfléchir durant les fêtes. Et le président du pôle horloger de LVMH a finalement pris sa décision à la rentrée: il va reprendre la direction ad interim de la marque locloise Zenith, a-t-il annoncé mardi.

L’actuel directeur, Aldo Magada, «a quelques jours pour décider s’il reste avec nous ou non», a expliqué Jean-Claude Biver au Temps par téléphone.

C’est l’envie de s’impliquer davantage et de créer plus de synergies entre les trois marques – le pôle horloger de LVMH recouvre TAG Heuer, Hublot et Zenith – qui a motivé Jean-Claude Biver.

Pas de candidats en vue

Ce dernier dit s’être aperçu qu’il y avait pas mal d’éléments «où tout pourrait se faire mieux si l’on travaillait ensemble, notamment dans les cadrans, les boîtes, ou centraliser certains achats dans les composants…»

La situation précédente ne permettait-elle pas déjà de réaliser ces synergies? «Vous comprenez, c’est plus facile pour moi que pour Aldo de dire à TAG Heuer de doper la production de boîtes pour Zenith, non?»

Jean-Claude Biver tient à préciser qu’il ne s’agit pour l’heure que d’un intérim et que l’objectif est de trouver un nouveau directeur dès que possible. Pour l’heure, aucun nom n’est encore articulé pour la reprise du poste.

Nouveau chapitre de restructuration

Cette reprise en mains marque un nouveau chapitre dans la restructuration de Zenith, déficitaire ces dernières années. En août dernier, l’entreprise qui vend environ 20 000 pièces par année avait fermé sa boutique genevoise, unique point de vente en propre de la marque.

Lire aussi: Zenith ferme sa boutique de Genève

Plus tôt dans l’année, la marque aux 210 employés avait déjà dû se séparer d’une quinzaine de collaborateurs, répartis dans les autres manufactures du groupe.

Publicité