Le président de la Banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell est à son tour mis en cause pour des transactions boursières importantes réalisées pendant la crise. Des révélations malvenues alors qu'il attend toujours de savoir s'il est reconduit pour un deuxième mandat.

Lire aussi: Boursicotage: la Fed empêtrée dans des affaires éthiques

Jerome Powell a cédé en Bourse le 1er octobre 2020 une partie de ses actifs, et récupéré entre un et cinq millions de dollars de liquidités, selon les documents officiels disponibles en ligne. «Les retraits (de liquidités) avaient pour but de couvrir des dépenses familiales», a déclaré mardi à l'AFP un porte-parole de la Fed.

Plusieurs responsables de l'institution ont déjà été mis en cause pour leurs transactions boursières, et deux d'entre eux ont récemment démissionné, tandis qu'un passage en revue des règles d'éthiques a été lancé.

Des soupçons de conflits d'intérêt

Les titres vendus par Jerome Powell étaient détenus dans le fonds indiciel Vanguard Total Stock Market, qui rassemble diverses entreprises cotées en Bourse aux États-Unis, et ne cible aucun secteur en particulier.

Mais ces transactions, réalisées juste avant une chute de Wall Street, alimentent des soupçons de conflits d'intérêt.

Les transactions de Jerome Powell ont été dévoilées par le site progressiste The American Prospect, qui appelle à ne pas le renouveler dans ses fonctions, alors que les démocrates restent divisés sur la question de lui offrir ou non un second mandat. L'aile gauche du parti milite pour que Joe Biden choisisse quelqu'un d'autre.

Le mandat de quatre ans de Jerome Powell arrive à terme en février prochain et la Maison Blanche, qui nomme le futur président avant une confirmation du Congrès, est pour l'instant restée silencieuse sur ses intentions.

Une série de divulgations

Ces révélations interviennent à peine un mois après la démission du président de l'antenne régionale de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, et celui de la Fed de Boston, Eric Rosengren, mis en cause pour des transactions boursières importantes en pleine crise économique liée au Covid-19.

Le vice-président de la Fed, Richard Clarida, a lui aussi déclaré des transactions d'un montant important, réalisées en février 2020, au tout début de la pandémie de Covid-19, et juste avant que la Fed n'abaisse ses taux directeurs pour soutenir l'économie.

A lire également: Jerome Powell a sa propre définition du plein-emploi

Mi-septembre, après cette cascade de divulgations, la Fed et Jerome Powell avaient annoncé un examen complet des règles d'éthique concernant les activités financières autorisées pour ses responsables. Le gendarme de la Fed s'est lui aussi penché sur la question.