Aujourd’hui, c’est le «jour du dépassement de la Terre». A l’occasion de cette date fatidique et symbolique, «Le Temps» republie cet article du 23 juillet. En 209 jours, soit 6 mois et 28 jours, l’humanité a dépensé l’ensemble des ressources que la Terre est capable de régénérer en un an.

Encore six jours. Le 29 juillet, nous commencerons à consommer les ressources terrestres à crédit. On célébrera alors le jour dit «du dépassement de la Terre». Jeudi prochain, nous aurons épuisé ce que la planète est capable de produire en une année. Pendant cinq mois, nous devrons aller puiser dans ses stocks.

Cette estimation, aussi symbolique que frappante, est réalisée par l’ONG américaine Global Footprint Network, installée à Genève. «L’humanité est insuffisamment préparée à faire face aux effets du dépassement écologique, malgré les nombreuses options disponibles.» Dans un communiqué publié vendredi, elle en profite pour rappeler que le chemin est encore long, mais qu’il n’est pas une impasse non plus.