Les Jeux olympiques (JO) attirent tous les regards, y compris des économistes, pour le meilleur et pour le pire. Lors des Jeux de 1964, l’Empire du Soleil levant a pu démontrer au monde qu’il avait réussi sa reconstruction d’après-guerre. Le train à grande vitesse (Shinkansen) était introduit cette année-là. Le Japon entrait dans l’ère moderne. Jusqu’aux JO d’aujourd’hui, son revenu par habitant a quadruplé, à 44 000 francs par an, selon la Banque mondiale. Le Japon est un champion de l’innovation, de la robotique et de l’intelligence artificielle, la troisième économie du monde. Et pourtant les déboires s’accumulent sur le pays, autant que sur les Jeux olympiques qui se dérouleront jusqu’au 8 août.

L’Empire du Soleil levant désirait que la manifestation déclenche un dynamisme semblable à celui qu’avaient engendré les Jeux de 1964. Mais les autorités ont dû déchanter en raison de la pandémie et de la gestion calamiteuse de la vaccination, même si le taux de double vaccination a été multiplié par 2 en un mois pour atteindre 23%. Divers scandales dans l’organisation de la manifestation n’ont rien arrangé. Dans ce contexte, quelle est la situation réelle de l’économie japonaise? Va-t-elle enfin sortir de sa longue période de stagnation et de déflation?